Un motard belge raconte son accident de moto

Alors que je conduisais ma moto, j'ai fait un écart pour éviter un chevreuil, j'ai perdu le contrôle et j'ai atterri dans un fossé, me frappant violemment la tête.

Étourdi et confus, je suis sorti du fossé jusqu'au bord de la route quand une auto décapotable s'est arrêtée, et une très belle femme m'a demandé,

- “Est-ce que ça va ?”

Alors que je levais les yeux, je remarquai qu'elle portait un chemisier avec un décolleté à mourir …

Elle a dit: “Monte et je te ramènerai à la maison pour que je puisse nettoyer et panser cette vilaine égratignure sur la tête.”

- “C'est gentil de ta part,” répondis-je, “mais je ne pense pas que ma femme voudrais que je fasse ça!”

- “Oh, viens maintenant, je suis infirmière”, insista-t-elle. “J'ai besoin de voir si vous avez encore des éraflures et ensuite les traiter correctement.”

Eh bien, elle était vraiment jolie et très persuasive. Étant un peu secoué et faible, j'ai accepté, mais j'ai répété: “Je suis sûr que ma femme ne va pas aimer ça.”

Nous sommes arrivés chez elle, à quelques kilomètres de là et, après quelques bières froides et le bandage, je l’ai remerciée et lui ai dit:

- “Je me sens beaucoup mieux, mais je sais que ma femme va être vraiment contrariée. Je ferais mieux d'y aller maintenant. ”

- “Ne sois pas bête!” dit-elle avec un sourire tout en déboutonnant son chemisier, exposant ainsi le plus bel ensemble de seins que j’ai jamais vu.

- “Reste pendant un moment. Elle ne saura rien. Au fait, où est-elle? ”

- “Toujours dans le fossé avec ma moto, je suppose.”

07-02-19

Saisissez votre commentaire:
50​ -13 =
 
  • par fabrice