Le contenu de cette page est dépassé et n'est conservé que pour historique.

Introduction

Article de 2007

Grâce à Windows Vista, et surtout la déception que celui-ci entraîne, certains en profite alors pour passer à Linux, et beaucoup d'entre-eux l'adopte.

On commence donc à voir de plus en plus de machines personnelles sous Linux, alors pourquoi ne pas l'adopter sur le lieu de travail ?

Il est vrai que certaines applications n'ont pas d'autre alternative que Windows, alors si dans certains services on a pas d'autre choix que de conserver Windows, certains services peuvent pourtant être “convertis”.

Quel est le gros avantage de passer un parc Windows à Linux ? Quels sont les inconvénients ? Les problématiques rencontrées ? Dans quels services peut-on adopter Linux ? Dans toutes les distributions, laquelle choisir ? Une solution mixte ?

Nous n'allons pas détailler ici tous les avantages, mais ceux qui ont une influence capitale dans le fonctionnement d'une société.

Beaucoup considère encore le Service informatique comme la troisième roue du carrosse, de ce fait les budgets accordés ne ont pas toujours au rendez-vous, car on voit plus de dépenses au niveau de ce service que de recettes !

Il est vrai que le service informatique est perçu comme un service dépensier plus qu'autre chose. Mais si nous n'étions pas là, qui s'occuperait de la maintenance des sauvegardes ? Qui s'occuperait de la sécurité des postes (virus & co) ? Qui chercherait à apporter une solution à une demande en cherchant à réduire les coûts au maximum par apport de solution “alaternatives” bien moins coûteuses que celles que pourraient apporter certaines SSII peu scrupuleuses 1).

Coût

Licences

En termes de licences le coût d'installation d'une distribution Ubuntu est de Zéro Euros, et ce peu importe le nombre de postes !

Comparons à Windows Vista, 20 postes à mettre à jour (Version Business) revient en gros à un peu plus de 5000 euros TTC :-?

A cela il faut aussi penser au coût des licences de mise à jour de certains logiciels. Combien n'étaient pas compatibles Vista et qui profitent de cette nouvelle version de Windows pour sortir une nouvelle version Majeure moyennant quelques centaines d'euros ?

En plus des coûts de licence, on oublie presque un autre petit détail, la configuration minimale. Pour résumer pour pouvoir utiliser Vista, avec un AMD ça peut aller pour peu qu'il soit Dual Core. Côté carte graphique, il faut qu'elle gère le DirectX9 et soit dotée d'au moins 64Mo de mémoire… par contre pour les chipsets intégrés, il faut pas rêver ça ne passe pas.

Prenez votre calculatrice ou votre tableur préféré et faite votre calcul !

SAV

En réalité que ce soit sous Windows ou Linux, le coût du SAV peut facilement être amené à zéro. D'un côté comme de l'autre grâce à Google il est rare qu'on ne trouve pas de solution à son problème qui soit très technique ou non.

D'un point de vue expérience personnelle, je peux constater que la réactivité autour de la communauté Linux est très rapide et efficace.

Un point qui a tout de même son importance, est que la pratique de l'anglais s'avère incontournable dans beaucoup de cas.

Formation ?

C'est le soit disant point faible rapporté par beaucoup de personnes en charge de rapports sur le coût de Linux.

Mon avis : du grand n'importe quoi !

Ces rapports sont à 99% issus de personnes travaillant dans les SSII ou autre socité qui ont tout à intérêt à privilégier les produits Microsoft pour la simple et bonne raison qu'ils se font des belles marges sur la vente des licences !

Sécurité

Compatibilité de certaines applications

Accueil par les utilisateurs

Client TSE

WINE

FIXME


1)
J'ai bien dit certaines !
Saisissez votre commentaire:
184 -4᠎ = 
 
  • (modification externe)